Ô Cergy, Ô Toulouse …

Championnat de France DF/DN - 23 et 24 mai 2009
lundi 1er juin 2009
par  Cergy Pontoise GR

Jeudi 21 mai après-midi
Rendez-vous à l’aéroport CDG en milieu d’après-midi pour retrouver 15 graines de gymnastes : des petites, des moyennes et des grandes en partance pour Toulouse. Tout le monde est au rendez-vous, à l’heure.

L’avion a ceci de génial qu’on peut pas monter deux minutes avant le départ dedans. Moins de frayeur pour Laure et Sophie normalement, et surtout une rigueur horaire exceptionnelle pour Léa & Béa. Oui oui oui, une fois n’est pas coutume, nous étions à l’heure ! Et que personne ne se moque dans les rangs…


Dans le lot de nos petites gymnastes, l’avion est une découverte pour 3 d’entre elles. La grande aventure et surtout le premier championnat de France pour 5 d’entre elles.

Après un enregistrement rapide, des bisous aux parents et nous voilà parties pour la Ville Rose. Les yeux pétillent et le bonheur des filles fait plaisir à voir.

Que passe-t-il dans la tête de nos pitchounes ? La joie partager ce moment avec les copines, sans les parents… L’envie de réussir. Le bonheur de vivre un des moments les plus exceptionnels de leur vie.
Et côté entraîneur ? Le mal de ventre est bien présent depuis plusieurs jours mais nous nous devons de garder belle figure devant les filles pour ne pas les inquiéter. Du coup, nous nous relayons entre nous : « rahhh lalalala, j’ai la trouille… C’est pas plus facile à supporter quand on passe à leur place ou quand on juge ? Tu penses qu’elles vont faire des beaux passages ? »

1h30 plus tard, nous voilà arrivées à bon port. Il était temps d’arriver, les nuages commençaient sérieusement à peser sur chacun de nos estomacs.
Sophie nous attend tout sourire à l’arrivée. Sophie, chef de délégation n°1 du week-end ! Tout était prévu : nos billets de bus, l’heure de notre repas, le timing des douches… Perfecto, merci Madame la Présidente.

Et dans la continuité, nous nous retrouvons au cœur du jardin de Toulouse, dans un hôtel tout confort avec piscine. Le calme, la tranquillité, de quoi permettre aux filles de se reposer.

Et à nous de passer des heures avec Ballain’ à papoter et à rigoler.

Un petit clin d’œil à Laura qui fêtait ses 14 ans en notre compagnie. Joyeux anniversaire Bella !

Vendredi 22 mai
La nuit fut tranquille pour tout le monde. Aucune échéance aujourd’hui à part prendre ses marques sur le plateau de compétition, à quelques minutes de l’hôtel.
La matinée est consacrée à la détente : piscine et bronzage pour les anciennes, promenade dans la ville pour les plus jeunes.
14h15, il est temps de partir découvrir le palais des sports et de ressentir les premières sensations de stress. Le passage à l’échauffement du vendredi est toujours très particulier. Chacun s’observe et commente les différents passages en musique. Certaines impressionnent, d’autres sont plus en retrait. Mais les faits demeurent : l’atmosphère est pesante. Tout est dans le dosage : prendre ses marques, ne pas se mettre la pression mais en même temps réaliser un joli passage. Tout sera différent en tenue, coiffée et maquillée, nous le savons. Quoi qu’il en soit, je repartirai de cette heure dans le gymnase plus que tendue et passerait l’heure qui suit à répéter à Laure, Léa et Delphine que je déteste cet échauffement du vendredi qui reste pourtant très utile.
Côté gymnastes, cette étape est loin de leur faire peur. Les sourires sont toujours présents et l’idée de pouvoir enfin plonger allégrement dans la piscine en motive plus d’une.
Nous n’avons toujours pas compris comment elles ont pu faire des bombes dans une eau à 17°C.
17h30, petit appel de Laure : « les filles, vous n’auriez pas oublié notre rituel de championnat de France ? »
ARGHHHHH et c’est parti pour la course en tongs dans Toulouse à la recherche de notre lieu traditionnel de recueillement. Nous parvenons finalement à le trouver, juste à temps. Quelques petites phrases plus tard, nous voici de retour à l’hôtel pour dîner.
Puis visionnage des entraînements de la journée pour un dernier debrief des filles le lendemain.

Samedi 23 mai
Le réveil n’est pas trop matinal et permet à toutes de terminer de se reposer. Ce matin, nous avons rendez-vous avec les DN, les plus expérimentées du lot.

Léa et Fanny passeront en premier pour représenter les individuelles de l’ensemble. L’échauffement se déroule sans encombre. Il ne fait pas encore trop chaud. Toutes deux appréhendent néanmoins leurs passages. Léa ne sait pas comment cela se passera avec son pouce à peine remis de sa fracture. Blessée aux Coupes Nationales, c’est sa première sortie devant des juges depuis de nombreuses semaines. En parallèle, Fanny prend enfin conscience de ce qu’elle est en train de faire : revenir après plus de 8 ans loin des praticables. Pourtant sa progression est époustouflante depuis la zone !
Léa, notre brindille, s’avance en premier sur le praticable. Son passage est loin de ses capacités. Un jour sans… Nous partageons sa douleur à sa sortie du praticable.


Puis c’est au tour de Fanny. Incroyable Fanny qui en un mois, a récupéré beaucoup de ses capacités. L’expérience transparaît et nous sentons qu’elle a encore beaucoup de réserves. Elle ne vacille sur aucune difficulté, aucune manipulation. Bluffante !

Place à l’ensemble. Les minutes s’enchaînent à vitesse grand V dans la salle d’échauffement. Peu de temps pour se préparer pour l’ensemble une fois que les individuelles sont passées. La concentration doit revenir rapidement pour nos deux individuelles et surtout la confiance en soi. Les regards sont rassurants entre elles. Emeuh pleure, tout va bien se passer. Et puis, vous êtes 5 ! Quatre filles pour récupérer si l’une d’entre vous fait une erreur. Tout va bien se passer. Nous sommes confiantes. Elles n’auraient jamais dû être à Toulouse, et elles y sont envers et contre tout.
Le passage est élégant. Beaucoup de grâce et de classe pour nos 5 gymnastes qui ne font aucune erreur d’execution pour ce passage. Elles remportent d’ailleurs la meilleure note en exécution.


Nos DN3 remportent la 7ème place ex aequo, classées 8ème, pour la seconde année consécutive et toujours au même niveau. Après une année difficile, avec seulement une trentaine d’heures d’entraînement, que dire à part BRAVO et leur montrer notre très grand respect. Rares sont les gymnastes ayant su relever un tel défi. Merci les filles pour cette belle saison !

Place aux petites DF1 Minimes au cerceau. Le tirage au sort peut autant être à leur avantage qu’à leur désavantage. Nous verrons...
L’échauffement est plus difficile. La chaleur commence à monter dans le Palais des Sports et devient un peu étouffante à certains endroits. Mais les puces tiennent le coup. Elles ont à cœur de réussir un joli passage, celui qu’elles recherchent depuis le début de la saison.

Le bip se déclenche au bout de quelques longues secondes de patience. La première partie de l’enchaînement se déroule sans encombre et avec beaucoup de punch. Les filles sont dedans, elles réveillent le Palais des Sports. Ensemble, assez propres. Puis, c’est la faute d’inattention : un cerceau s’échappe et roule en dehors du praticable. Une petite erreur pourtant bien vite rattrapée mais qui marquera la différence : passées 4ème avec une sortie d’engin et de gymnaste, tout ceci se paie lourdement.


Et pourtant qu’elles étaient belles nos minimes, qu’est-ce que nous l’attendions ce beau passage. Malgré l’erreur, elles auront réussi leur plus beau passage de la saison. Les sourires et les paroles de félicitations de Laure n’effaceront que peu la tristesse de nos gymnastes. Vous aviez votre place ici.
Les « Choupettes », comme beaucoup les appeleront sur les blogs la semaine suivante, n’auront pas démérité, bien au contraire. Un classement - 21ème - que nous n’auront pas compris mais bien accepté grâce aux nombreuses félicitations du public. Bravo les filles pour ce beau travail !

Dimanche 24 mai
Aujourd’hui, dernier jour, et entrée en lice des DF1 Benjamines. Très attendues, petites benjamines, nous savons qu’elles ont des chances pour faire une jolie place parmi les 5 premières si elles réussissent leur passage.
Constantes depuis le début de l’année, nous savons l’équipe solide et la facilité avec laquelle elles enchaînent les manipulations nous bluffent toujours autant.
La tension est à son maximum dans les gradins. Les dés sont jetés. Et comme à leur habitude, elles réalisent 2’30 d’enchaînement très rapidement, sans grosse erreur manifeste sous les encouragements de la clique Cergyssoise qui en perd sa voix et la blancheur de ses mains.



Elles ont réussi le passage que nous attendions tous et toutes. Qu’en sera-t-il du jugement ? Suivra-t-il ? Et c’est le cas : elles se classent en troisième position.

Que c’est dur de ne rien dire à ces 5 petites gyms et leur garder la surprise. Après plus de 15 ans de compétition, nous savons combien c’est merveilleux de découvrir son classement final durant le palmarès. La joie peut alors exploser quand il s’agit de monter sur le podium.
Nos DF1 Benjamines remportent une magnifique médaille de bronze derrière Orléans et Paris Centre, et ont la joie, en première année de Benjamine, de monter sur le podium national à la corde, notre engin porte-bonheur.


BRAVO pour cette saison, ce travail fourni tout au long de l’année. Et Merci Merci de nous avoir fait autant vibré ! Rendez-vous l’an prochain pour une nouvelle année de corde ? (Et à nous de nous creuser les méninges pour encore plus de manipulation...)

Il n’y avait pas que Cergy ce week-end… Du coup, nous avons eu quelques coups de cœur par ci, par là… Les voici en vrac...
Quitte à être en compétition de GR tout un week-end, autant profiter du joli spectacle qui se présentait à nous.
Le spectacle s’est révélé très beau en DFE, la catégorie tant attendue, et en DF1 Seniors. Une très très belle histoire de Lons le Saulnier en DFE. Beaucoup d’expression chez ces gymnastes et surtout les 5 secondes de la fin sous les applaudissements du public grâce à un sublime porter. Il fallait le vivre en direct.
Beaucoup de grâce et de légèreté chez les championnes de France d’Aix en Provence.
Une très belle composition du BEC Bordeaux avec des porters très recherchés et un travail d’ensemble très dansé.
Un pivot montant de dingue chez le DFE de Lanester.
En DF1 Seniors, l’expérience des gyms était comme toujours bluffante _ Très très belle composition du Boulou sur une musique non conventionnelle et extrêmement bien exploitée. Un ensemble de Marseille au dessus du lot.
L’UCG Solliès en état de Grâce avec 4 médailles. C’était leur saison ! Enfin, ça l’est depuis quelques années maintenant. Quel magnifique travail de recherche et d’originalité !

Nos clins d’œil du week-end
- Emeline : « Pendant les compétitions, vous venez nous faire des bisous le soir avant de nous coucher depuis qu’on a 8 ans, alors ce n’est pas ce soir que ça va changer. On se brosse les dents et on vous attend ! ». Et qu’avons-nous fait ? Et bien, comme à chaque fois : un bisou le soir aux grandes, un « vous vous êtes bien brossé les dents ? », un « pas de bonbon, au lit ! »

- Laurène : « Merci merci merci merci merci merci merci, c’est trop beau, c’est génial, merci merci merci merci ». Nous n’avons pas compté le nombre de “merci” de Laurène mais nous l’estimons à 500, soit une avance sur les prochaines années où la petiote continuera de partir en Finale.

- La rencontre entre deux sœurs jumelles de plus 10 ans d’écart : Fanny et Léa, nos pépites. Tant de regards de tendresse échangés entre vous ce week-end. Et notre rêve de la rencontre de ces deux générations de gymnastes exceptionnelles qui se réalise.

Pour finir…

Souvenez-vous de la chanson de Nougaro… Ce week-end fut à son image : riche en émotion. Les larmes coulant sur le visage de la grande Léa pendant le passage des DN. Les larmes douloureuses de Bambi après son passage au cerceau tellement loin de ses capacités. La joie et les paroles de réconfort de Laure après le passage des Minimes qui auront réveillé le Palais des Sports malgré leur sortie. Le sourire maternel d’une juge à la fin du passage réussi de Fanny. Les poils qui se sont hérissés devant la grâce et la classe des DN. Et nos cris et applaudissements pendant le passage des Benjamines.

Bravo les filles et Bravo Laure ! Cette saison des DF/DN se conclut déjà.
L’émotion reste présente quelques jours après. Merci à toutes de nous faire vivre d’aussi beaux moments. Je revois encore les yeux plein de joie et de fierté des parents/amis dans les gradins. Et nous avons hâte de vivre à nouveau de si jolis moments à vos côtés.
Merci à toutes les personnes qui œuvrent dans l’ombre : parents, supporters, amis, Bureau de Cergy GR, collectivités...

Ô Toulouse, Ô Toulouse…