Clermont-Ferrand, Comme ci – comme ça…

12 et 13 juin 2010
dimanche 20 juin 2010
par  Cergy Pontoise GR

Qu’il était drôle ce week-end « sweet and sour » comme disent les Anglais, c’est doux et ça pique, bref, on ne sait pas bien quoi en penser.
Trop d’émotions, pas assez de sommeil en si peu de temps, difficile de faire la part des choses…

Parties avec le club de Ballainvilliers pour un voyage interminable pour le centre de la France, aux pays des volcans qui chatouillent le centre de la terre, nous arrivâmes passablement épuisées à l’hôtel le vendredi soir.
Pendant que les DC2 et DC4 prenaient leurs marques à l’hôtel, en route pour le gymnase avec nos DC1 seniores et les petites benjamines choupettes de Ballainvilliers puisque Madame Orthet, bien que sur tous les fronts, n’a pas encore le don d’ubiquité…
Premières impressions en entrant dans le gymnase, c’est grand, vraiment, on se croirait, justement, dans un volcan ! Une fois passée, la découverte du gigantisme de la salle, nous avons découvert avec joie les problèmes de sono : tous les CD sautaient, ou presque, heureusement qu’une solution technique a été trouvée dans la foulée pour rassurer tous les clubs et éviter la nuit blanche d’angoisse…
Nos belles seniores ont pris leurs repères après une fin de saison chaotique : une première Laura qui se foule la cheville il y a un mois, revient au taquet pour s’entraîner et découvre que l’autre Laura s’est abîmée les ligaments croisées suite à une mauvaise réception lors d’un porté. Ajoutez à cela notre belle Cindy et ses chevilles en porcelaine, vous imaginez l’état d’esprit des jolies : pleine de doutes mais avec une rage de vaincre. En sortant du gymnase vendredi, les doutes prenaient le dessus, commençant alors à faire grandir nos angoisses.

Retour à l’hôtel, dîner rapide, papote rapide avec Ballainvilliers le temps d’une tisane et zou, tout le monde au lit !

Samedi 12 juin

Le matin, entrée en piste des minimes et des benjamines DC2.

Ce sont nos minimes chéries qui ouvraient le bal des cergyssoises en passant en 4ème position. 5 louloutes adorables, bosseuses, sympas, on les voudrait toutes sur le même modèle ! 5 louloutes qui montent de catégorie, 5 filles qui progressent de compétition en compétition, 5 filles qui venaient pour se faire plaisir. Et comme parfois la GR, comme la vie, est injuste, le joli passage tant attendu et mérité n’était pas au rendez-vous. Malgré 4 lâchers, elles étaient agréables à regarder, souriantes, assez synchro et surtout, danseuses ! Au final, une belle 11ème place (en fait la 9ème note), et surtout un bilan de saison ultra positif pour ces choupettes qui auront été en progrès tout au long de l’année. Elles terminent 3ème de la zone Ile de France, soit deux places de mieux que lors des qualifications. Bravo les filles pour cette belle saison et, donnez tout pour le gala !!!

La déception des minimes doit vite s’effacer lorsque l’on doit repartir coacher une autre équipe. Place à nos benjamines, dans de nouveaux justaucorps, belles comme des petits cœurs. Première finale pour 3 d’entre elles, première année de GR pour une, et, de fait, beaucoup de stress au rendez-vous. Elles si à l’aise habituellement nous aurons fait peur, on oublie vite que ce sont des graines de benjamines et que gérer une si grande compétition dans une salle si impressionnante ne doit pas être si évident…
Dernier conseil après un ultime « j’ai peur » 40’ avant de passer, « mais peur de quoi ? ça y est, vous y êtes en finale, il n’y a pas de championnat d’Europe ensuite, c’est la dernière, la cerise sur le gâteau, la pression, c’était pour y arriver, maintenant c’est juste pour le plaisir ».
Bon, ok, pour avoir été gymnaste avant, on sait que ce sont de belles paroles mais quand vous êtes en justo, en mode « se prépare », vous dites oui-oui pour faire plaisir mais dans le fond vous vous dites « cause toujours mon beau merle, je t’achèterai une cage neuve… ». Un dernier baiser, une dernière tape sur la fesse gauche (toujours, ça porte bonheur), et les voilà en piste pour 1’30. Dynamiques, en musique, mais c’est un sans faute…et non, dernier échange, un ballon qui n’est pas rattrapé, un grand déplacement qui s’arrête à la limite du praticable… la fin s’enchaîne malgré tout impeccablement. Les choupettes en pleurent de déception en sortant, on les rassure en disant que malgré cette faute, elles étaient très jolies et qu’elles ont su se reprendre…À la question « on sera classées combien ? sur le podium quand même ? », l’objectivité veut que l’on réponde que seules celles qui feront un sans chute auront une médaille autour du cou, c’est la finale, ce sont les toutes meilleures qui gagnent. Moralité, leur peps aura eu raison de cette erreur et leur vaudra une belle troisième place. Jamais nous n’aurions pensé que cette équipe qui n’avait qu’un entraînement par semaine cette saison, serait allé aussi loin.
Bravo les poupées, nous sommes très fières de vous !!!

Samedi après-midi

Détente, lecture intellectuelle (de Elle à Grazia en passant par Gala), concours de carpé dans la piscine pour les filles, arrivée de Delphine, dite Dauphin (enfin !), papote pour les grands, café au soleil, concours de maillots, bref, on souffle un peu avant d’y retourner pour encourager nos seniores adorées.

17h40
Les filles sont censées entrer en salle d’échauffement

17h42
Léa précise du bord de la piscine qu’1h30, étant donné les conditions, c’est beaucoup trop long. Delphine confirme…Béa aussi

17h44
Les filles, sublimées par Catherine, sont encore en mode maquillage

17h48
Béa regarde l’heure et se dit que « là, on commence à ne plus être à l’heure »

17h51
Béa, plus radicale, « maintenant on bouge parce qu’on est en retard !!! », les deux mots qui vous font bouger tout Cergy GR en quelques secondes car quand, chez nous, on dit « on est en retard », ça veut dire que l’on « est vraiment super plus du tout à l’heure et que si ça continue les filles auront 30 min pour se préparer mise en justo incluse »

17h53
Tout le monde dans le bus (qu’est-ce qu’on vous disait ?)

17h54
Qui a les cerceaux ? Ah oui, çe peut être utile…

17h55
Les seniores ok, les cerceaux ok, les supporteurs ok, on est parti, on est plus là

18h10
Arrivée au gymnase, on serre les filles sur nos cœurs, du courage pour nos éclopées préférées qui vont surmonter les blessures quoi qu’il advienne mais c’est vrai qu’en voyant Laura partir en béquilles, on se dit que c’est pas gagné cette histoire…

19h27
Le passage, l’émotion, des fautes oui, c’est certain, mais quelle présence, personne n’aurait pu imaginer que dans ces conditions elles nous fassent autant vibrer…La note tombe 17.000, elles mettent plus d’un point et demi à la seconde note, on commence à croire au miracle, elles pourraient être dans les 5 ?

S’enchaînent ensuite les équipes, certaines leur passent devant et avec la plus grande objectivité, on ne comprend toujours ni pourquoi, ni comment…that’s life…Par contre, les deux premières, intouchables.
_ Mention spéciale à Canet qui aura tout simplement réussi à bluffer toute une salle. Quelle maîtrise, quel rapport musique/mouvement, quelle énergie, quelle compo, de la vraie, vraie, vraie belle GR, merci aux filles de nous avoir donné un si beau spectacle !
Le classement final tombe, 5ème, à 2 dixièmez du podium, on n’a pas eu le temps de la fêter comme il se devait, mais quelle performance les filles, quelle saison, quelle rage de vous battre, vous avez été magnifiques, adorables à entraîner, de l’or en barre ces 4 filles !!!

Retour à l’hôtel pour une nuit trop courte

Dimanche les DC4 minimes et les DC2 cadettes

Nos minimes à la corde, championnes de zone en titre, et malgré une super compo de la part de Camille, n’ont pas su montrer tout leur dynamisme. Elles passent « un peu » à côté de la compétition, dommage…Elles restent malgré tout dans le top 10, belle performance avec un imposé aussi difficile ! Bravo les filles pour vos progrès tout au long de la saison, vous aurez vraiment beaucoup appris en termes de placement, de technique engin, de dynamisme, bref, vous verrez cette saison, c’est les bases de plein de succès à venir. Et puis championnes régionales, championnes de zone et 10ème en finale, ça le fait comme parcours, non ?

Après une pause qui n’en était pas une, entre celles qui dorment comme des réfugiées sur les chaises du gymnase avec un gilet sur les yeux pour être un peu dans le noir, celles qui mangent des frites, celles qui ne mangent rien, celles qui attendent, celles qui se détendent, place à nos belles cadettes DC2, nos « blanches » qui avaient la lourde tâche de clôturer ce week-end.
Etait-ce la pression de la finale ? La fatigue cumulée des deux jours ? Ou tout simplement un jour sans, mais elles n’ont pas réalisé une prestation à la hauteur de leurs capacités. Une grosse sortie sur un échange (gym et engin) les pénalise (trop ?) lourdement. Elles se retrouvent à une incompréhensible 26ème place, que s’est-il passé ? Nous n’aurons jamais la réponse, alors autant garder de nos 4 jolies cadettes, l’émotion de la zone, leurs progrès sur une musique qui jouait la différence et surtout, leurs progrès, leurs progrès, leurs progrès !!! Comme pour les benjamines, une équipe qui ne pouvait venir s’entraîner qu’une fois par semaine et qui auront réussi un bien joli parcours. Bravo les filles et rdv la saison prochaine pour montrer de quoi vous êtes capables !!!
Mais avant, une faveur, un joli passage au gala pour nous donner une dernière fois des frissons.

Et voilà, fin d’un week end chargé en émotions, une finale qui vient conclure une saison sportive qui n’aura pas été de tout repos, où nous aurons tout connu, de la petitesse la plus étriquée aux révélations humaines les plus extraordinaires.
Malgré tout cela, une saison exceptionnelle d’un point de vue des résultats, deux nationales B en finale individuelle, 7 ensembles qualifiés : un titre, deux médailles de bronze, une cinquième place. Sur 7 ensembles, 6 sont dans les quotas pour la saison prochaine.
Nous facilitons la tâche aux yeux de lynx et autres curieux, en vous évitant de replonger dans les archives : la saison dernière, c’était 8 ensembles qualifiés, une médaille de bronze et 3 ensembles dans les quotas.

Félicitations à toutes, vous avez toutes été en progrès cette saison, la vraie victoire est là !

Place au gala pour que toutes et tous découvrent à quel point ces 6 derniers mois ont fait de vous des gymnastes différentes !!!

Merci de nous avoir fait rêver et vibrer les filles. On rêvait d’une belle saison, plus intense, plus riche, plus réussie, vous l’avez fait. Quelle belle solidarité entre vous, quelle belle complicité, quelle envie d’y arriver, c’est le plus beau cadeau que, nous, bénévoles, parents, amis, puissions recevoir…